L'actualité du Festival de Cannes [et bien plus encore] depuis 2010

Archive for février, 2012

L’affiche de Cannes 2012

Posted on 28 février 2012

Le Festival de Cannes a dévoilé l’affiche de l’édition 2012 (16-27 mai).

affiche_2012

Une fois n’est pas coutume, l’une des premières annonces cannoises, suite à la nomination du Président Moretti, est donc l’affiche 2012. Habitués à dévoiler d’abord le film d’ouverture, Thierry Frémaux et son équipe ont décidé de changer les habitudes de la communication bien huilée du Festival. Enfin « décider »…, à entendre le délégué général qui était questionné sur le tapis rouge des Oscars dimanche soir, la question du film d’ouverture ne semble toujours pas tranchée.

Happy birthday Mr Festival !

Fidèles depuis quelques années à des figures d’actrices – Juliette Binoche, Monica Vitti, et Faye Dunaway l’an dernier – l’affiche du 65è Festival de Cannes poursuit ce sillon en choisissant une Marylin souffleuse et célèbreuse.

L’agence Bronx (Paris) a réalisé l’affiche à partir d’une photo d’Otto L. Bettmann (©Corbis/Bettmann) et signera toute la création graphique du Festival 2012.

Mes César 2012

Posted on 24 février 2012

La Cérémonie des César 2012 aura lieu ce soir au Théâtre du Chatelet (en direct et en clair sur Canal+)
Même si l’on sait déjà que Guillaume Canet (!) présidera cette 37è cérémonie, qu’un hommage tout particulier et qu’un César d’Honneur sera remis à Kate Winslet sera rendu, le Palmarès est déjà divulgué enfin presque… si mon avis vous intéresse.

DERNIÈRE MINUTE.
Roman Polanski qui devait remettre le César d’Honneur à Kate Winslet est malade, c’est Michel Gondry qui sera le remettant. Alors que Nicole Garcia remettra le César du Meilleur Acteur.


César 2011 – mon palmarès

Meilleur film
L’exercice de l’Etat de Pierre Schoeller
La guerre est déclarée de Valérie Donzelli
Le Havre de Aki Kaurismäki
Intouchables de Eric Toledano, Olivier Nakache
Pater de Alain Cavalier
Polisse de Maïwenn
The Artist de Michel Hazanavicius
Faute de Maison Close, une descente de Polisse met The Artist et Intouchables d’accord.


Meilleur réalisateur
Alain Cavalier « Pater »
Valérie Donzelli « La guerre est déclarée »
Michel Hazanavicius « The Artist »
Aki Kaurismäki « Le Havre »
Maïwenn « Polisse »
Pierre Schoeller « L’exercice de l’Etat »
Eric Toledano, Olivier Nakache « Intouchables »
Le projet était fou, rendons à César…


Meilleure actrice
Ariane Ascaride « Les neiges du Kilimandjaro »
Bérénice Béjo « The Artist »
Leïla Bekhti « La source des femmes »
Valérie Donzelli « La guerre est déclarée »
Marina Foïs « Polisse »
Marie Gillain « Toutes nos envies »
Karin Viard « Polisse »
Trop mimi et craquante pour ne pas la récompenser.


Meilleur acteur
Sami Bouajila « Omar m’a tuer »
François Cluzet « Intouchables »
Jean Dujardin « The Artist »
Olivier Gourmet « L’Exercice de l’Etat »
Denis Podalydès « La Conquête »
Omar Sy « Intouchables »
Philippe Torreton « Présumé coupable »
Le français est frondeur, le juré de la profession est très frondeur; Omar fera la nique à notre acteur international. Pari tenu.


Meilleur premier film
17 filles de Delphine Coulin, Muriel Coulin
Angèle et Tony de Alix Delaporte
Le cochon de Gaza de Sylvain Estibal
La Délicatesse de David Foenkinos, Stéphane Foenkinos
My little princess de Eva Ionesco
A dire vrai, rarement la compétition aura été si faible, mais à défaut d’honorer Clothilde H. un peu plus bas…


Meilleure actrice dans un second rôle
Zabou Breitman « L’exercice de l’Etat »
Anne Le Ny « Intouchables »
Noémie Lvovsky « L’Apollonide, souvenirs de la maison close »
Carmen Maura « Les femmes du 6è étage »
Karole Rocher « Polisse »
La mère matrone est impeccable.


Meilleur acteur dans un second rôle
Michel Blanc « L’exercice de l’Etat »
Nicolas Duvauchelle « Polisse »
Joeystarr « Polisse »
Bernard Le Coq « La Conquête »
Frédéric Pierrot « Polisse »
On aurait bien privilégier le trop discret Fred Pierrot, mais on voit mal comment il pourrait échapper à Joeystarr.


Meilleur espoir féminin
Naidra Ayadi « Polisse »
Adèle Haenel « L’Apollonide, souvenirs de la maison close »
Clotilde Hesme « Angèle et Tony »
Céline Salette « L’Apollonide, souvenirs de la maison close »
Christa Théret « La Brindille »
LA révélation de l’année.


Meilleur espoir masculin
Nicolas Bridet « Tu seras mon fils »
Gregory Gadebois « Angèle et Tony »
Guillaume Gouix « Jimmy Rivière »
Pierre Niney « J’aime regarder les filles »
Dimitri Storoge « Les Lyonnais »
Parce qu’il joue (très bien) dans l’excellent Poupoupidou du non moins talentueux Gérald Hustache-Mathieu… un des grands oubliés des César 2012.


Meilleur scénario original
La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm
The Artist de Michel Hazanivicius
Polisse de Maïwenn, Emmanuelle Bercot
L’Exercice de L’Etat de Pierre Schoeller
Intouchables de Eric Toledano, Olivier Nakache
Cannes ne peut pas tout faire… le seul titre non présent sur la Croisette en 2011 fait plier nos pronostics en sa faveur.


Meilleure adaptation
La Délicatesse de David Foenkinos
Présumé coupable de Vincent Garenq
Omar m’a tuer de Olivier Gorce, Roschdy Zem, Rachid Bouchareb, Olivier Lorelle
L’ordre et la morale de Mathieu Kassovitz, Pierre Geller, Benoît Jaubert
Carnage de Yasmina Reza, Roman Polanski
Les 4 autres prétendants sont tellement détestables…


Meilleur film d’animation
Le Chat du Rabbin de Joan Sfar, Antoine Delesvaux
Le Cirque de Nicolas Brault
La Queue de la souris de Benjamin Renner
Le Tableau de Jean-François Laguionie
Un Monstre à Paris de Bibo Bergeron
Les 2 blockbusters (le Chat et Le Monstre) de la catégorie souffrent d’un manque d’élan indéniable…


Meilleur film documentaire
Le Bal des Menteurs de Daniel Leconte
Crazy Horse de Frederick Wiseman
Ici on noie les algériens de Yasmina Adi
Michel Petrucciani de Michael Radford
Tous au Larzac de Chrsitian Rouaud
Même si Tous au Larzac va l’emporter et que l’on a beaucoup aîmé Michel Petrucciani, il FAUT récompenser le travail du documentariste Frederick Wiseman.


Meilleur film étranger
Black Swan de Darren Aronofsky
Le Discours d’un Roi de Tom Hooper
Drive de Nicolas Winding Refn
Le Gamin au Vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Incendies de Denis Villeneuve
Melancholia de Lars Von Trier
Une Séparation de Asghar Farhadi
Le meilleur film de l’année 2011.

Meilleur montage
Anne-Sophie Bion, Michel Hazanivicius pour The Artist
Laurence Briaud pour L’exercice de l’Etat
Pauline Gaillard pour La Guerre est déclarée
Larue Gardette, Yann Dedet pour Polisse
Dorian Rigal Ansous pour Intouchables
No comment.


Meilleure musique
Alex Beaupain pour Les Bien-aimés
Bertrand Bonello pour L’Apollonide, souvenirs de la maison close
Ludovic Bource pour The Artist
-M-, Patrice Renson pour Un Monstre à Paris
Philippe Schoeller pour L’Exercice de l’Etat
Ne serait-ce que pour avoir osé réutilisé les Moody Blues après Scorsese dans Casino.


Meilleur son
Pascal Armant, Jean Goudier, Jean-Paul Hurier pour Intouchables
Jean-Pierre Duret, Nicolas Moreau, Jean-Pierre Laforce pour L’Apollonide, souvenirs de la maison close
Olivier Hespel, Julie Brenta, Jean-Pierre Laforce pour L’Exercie de l’Etat
Nicolas Provost, Rym Debbarh-Mounir, Emmanuel Croset pour Polisse
André Rigaut, Sébastien Savine, Laurent Gabiot pour La Guerre est déclarée
Moisson technique pour l’Apollonide.

Meilleure photo
Pierre Aïm pour Polisse
Josée Deshaies pour L’Apollonide, souvenirs de la maison close
Julien Hirsch pour L’Exercice de l’Etat
Guillaume Schiffman pour The Artist
Mathieu Vadepied pour Intouchables
Il aurait déjà dû l’avoir l’an dernier pour Gainsbourg (vie héroïque).

Meilleurs costumes
Catherine Baba pour My Little Princess
Mark Bridges pour The Artist
Christian Gasc pour Les Femmes du 6è étage
Viorica Petrovici pour La Source des Femmes
Anaïs Romand pour L’Apollonide, souvenirs de la maison close
Cf. catégorie son ;)


Meilleur décors
Laurence Bennett pour The Artist
Alain Guffroy pour L’Apollonide, souvenirs de la maison close
Pierre-François Limbosch pour Les Femmes du 6è étage
Jean Marc Tran Tan Ba pour L’exercice de l’Etat
Wouter Zoon pour Le Havre
Retour vers le passé.


Meilleur court métrage
L’Accordeur de Olivier Treiner
La France qui se lève tôt de Hugo Chesnard
J’aurais pu être une pute de Baya Kasmi
Je pourrais être votre grand-mère de Bernard Tanguy
Un monde sans femmes de Guillaume Brac
Ce qui nous permet de récompenser par ricochet l’étoile montante Vincent Macaigne.

Thomas Gastaldi